NOUVELLES

Simon DuBois boucle son tour du monde

Simon DuBois boucle son tour du monde

Simon DuBois voulait être le premier Québécois à faire le tour du monde en course à la voile. Benoît Parnaudeau, un Rochelais né à Sherbrooke, lui aura volé ce privilège lors du Vendée Globe 2004-2005. Simon a néanmoins bouclé la Clipper Round The World de fort belle manière puisque son voilier Visit Seattle a terminé la régate en seconde position, à quelques points à peine du premier au classement général. L’équipage de Visit Seattle aura finalement enlevé trois étapes.
Simon fait mentir tous ceux qui répètent volontiers que les journalistes ne s’intéressent pas à la voile. La couverture médiatique qu’il a obtenu en ferait pâlir d’envie plus d’un. La tournée de conférences qu’il va mener au dès cet automne le fera connaître un peu plus au grand public, les visiteurs du Salon du Bateau de Montréal pourront d’ailleurs le rencontrer en février prochain.
Au sortir de la mer de Chine, DuBois se rappelle d’un horizon nocturne illuminé par les feux des bateaux de pêche, d’un filet accroché sur la carène et d’une brume qui les a conduit à deux doigts d’un abordage avec l’un de ces milliers de bateaux qui sillonnent les eaux littorales.
La traversée du Pacifique lui a laissé un souvenir phénoménal avec une tempête qui a soufflé avec la force d’un ouragan et engendré son lot d’avaries. À titre de responsable du matériel de bord, il n’oubliera pas les cinq heures passés dans le gréement à réparer un rail de grand-voile arraché.
Visit Seattle aura alterné les bons coups et les gaffes. «J’ai appris à gérer les échecs et à rebondir. Je suis devenu au fil des étapes un meilleur marin, tant au niveau de la performance, du leadership que de la sécurité» explique le navigateur de 31 ans. L’acquis le plus marquant est peut-être celui qui a trait à l’expérience des relations humaines pour celui qui décrit la vie à bord comme «un challenge humain dans un univers où l’on se retrouve en captivité.»
On reverra peut-être bien Simon DuBois à bord d’un voilier à l’occasion de la prochaine Transat Québec—Saint-Malo, mais l’univers de la course au large professionnelle ne fait pas partie de ses plans.

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2018 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada