NOUVELLES

Un navire à portance aérodynamique

Un navire à portance aérodynamique

40 nœuds ! Le premier navire rapide à portance aérodynamique commandé à la société rochelaise A2V vient de passer tous les tests règlementaires des Affaires maritimes et du Bureau Veritas. Baptisé Clémentine, ce navire est le premier A2V-25-CB, une vedette de transport de personnel de 15.5 mètres. Il est destiné à la compagnie Peschaud pour ses activités de servitude des plateformes offshore en Afrique de l’Ouest. D’une capacité de 25 passagers, ce crew boat offre donc une vitesse de service...
Pour réduire la consommation de carburant des navires de taille moyenne (12 à 100 places), Advanced Aerodynamic Vessels (A2V) a développé un concept de navire au profil aérodynamique, réalisé entièrement en composite. "Nous avons lancé ce projet en 2013. À l’époque, nous voulions explorer une nouvelle voie, avec des navires de travail qui soient rapides, explique Matthieu Kerhuel, le président d’A2V. Quand un navire est grand, sa performance énergétique est bonne. Quand il est plus petit, elle s’écroule, donc on réduit la vitesse." Ce projet de navire deux fois plus rapide que les bateaux conventionnels, avançant à plus de 50 nœuds dans le milieu offshore, permet de diviser par deux la consommation de diesel.
Les navires A2V s’apparentent à des catamarans, dont la nacelle a une forme d’aile d’avion, ce qui réduit la traînée aérodynamique, soulage les coques et diminue la résistance. Le navire utilise son aérodynamisme pour avancer en partie hors de l’eau comme sur un coussin d’air. Cette nouvelle génération de navires conserve ainsi la performance énergétique des très grands navires. Ces mastodontes peuvent être remplacés par plusieurs navires plus flexibles qui permettent, avec un faible tirant d’eau, de naviguer dans des eaux peu profondes. A2V, qui compte une dizaine de salariés, construit deux navires : l’un est destiné au transport de passagers sur le lac Léman, l’autre est un crew boat (pour les plates-formes pétrolières offshore). A2V mise sur le savoir-faire français.
Avec sa carapace en composite, l'engin tient plus du vaisseau spatial que du bateau. La start-up nantaise Advanced Aerodynamic Vessels (A2V) a créé la surprise en dévoilant fin mars, à La Rochelle, un prototype de catamaran de 10,5 mètres de long. Sa forme insolite lui permet de s'appuyer sur l'air, lorsqu'il prend de la vitesse. « Comme un hydravion dans sa phase de décollage, l'air le soulage ", résume Thierry O'Neill, directeur commercial de l'entreprise, issue de l'incubateur de Centrale Nantes et d'Atlanpole. « Il ne s'agit plus de lutter contre l'air pour avancer, mais de l'utiliser pour s'alléger et réduire considérablement la résistance à l'avancement du navire. » La promesse d'un tel navire est d'aller deux fois plus vite que ses concurrents (40 noeuds), en consommant deux fois moins de carburant. Rien n'est dû à la fantaisie du design, tout est lié au calcul. Des milliers d'heures ont été nécessaires pour valider le principe, cautionné ensuite par HydrOcean, expert de l'hydrodynamique navale. « Les puissances de calcul sont désormais telles que l'on peut se passer des maquettes en bassin », poursuit Thierry O'Neill. Six mois seulement ont été nécessaires pour construire ce navire au chantier Fernand Hervé de La Rochelle. Le prototype, qui peut emporter six passagers, sera bientôt prêt pour des essais en mer. Les résultats de cette campagne de mesures seront connus cet été. La start-up a pu avancer vite sur ce projet après avoir réuni près de 1 million d'euros de fonds privés et d'aides publiques (200.000 euros). D'ores et déjà, des contacts commerciaux sont pris pour un bateau taxi et un « crew boat ", qui sert à relier la terre aux plates-formes offshore. Des débouchés sont aussi possibles dans le militaire et la surveillance des côtes.

 Sources : Les Échos.fr

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2018 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada