En kiosque
ÉTÉ 2018

APERÇU

NOUVELLES

Bénéteau Océanis 46.1, le successeur du 45

Bénéteau Océanis 46.1, le successeur du 45

Pour fin 2018, Bénéteau annonce le lancement du nouvel Océanis 46.1. Ce voilier de 14,60 m sera le successeur de l'Ocanis 45 lancé en 2012. L'Océanis 46.1 est à nouveau un plan issu du cabinet d'architecture Finot Conq. Il repousse encore plus les préceptes imaginés pour cette gamme. Revue de détails avant de découvrir ce dernier né du chanter vendéen aux salons de l’automne 2018.
La mode du bouchain, largement utilisée en course pour offrir plus de stabilité a bien été exploitée sur les voiliers de croisière. En effet, le bouchain offre un volume juste à l'endroit où sont installée les couchettes (avant ou arrière). Ainsi les cabines sont désormais extrêmement spacieuse même sur un voilier de la taille de l'Océanis 46.1.
En déportant l'écoute de grand-voile sur un arceau, Pascal Conq a réussi à se libérer de la contrainte du panneau de descente. Pouvant l'agrandir à souhait vers l'avant et ainsi obtenir une descente très douce dans la cabine. En plus, cet arceau est bien utile pour y fixer une capote. Même si sur l'Océanis 46.1, il est bien intégré, il n'est pas non plus du plus bel effet visuel. Bénéteau l'a bien compris en présentant les premières esquisses de son modèle, «oubliant» cet encombrant arceau…
Avec un maitre bau de 4,50 m quasiment à l'arrière du bateau, le cockpit est vraiment immense sur l'Océanis 46.1. En plus ce cockpit est assorti de 2 méridiennes de chaque côté de la descente qui seront autant d'emplacements pour le bain-de-soleil (si l'on rabaisse la fameuse capote). Le communiqué du chantier nous indique que ces coussins pourront se déplacer pour être installés sur le pont.
Afin de dégager le passage vers l'avant, les bas haubans sont repris sur le rouf alors que les haubans sont sur les bordés. C'est une configuration intelligente déjà expérimentée sur les derniers Jeanneau apparus en 2017.
Les hublots de coque sont immenses. Ils donnent de la lumière et une vue sur mer depuis le carré. Celui-ci est classique avec un coin repas sur tribord faisant face à un coin repos et sa banquette/table à cartes. La cuisine en L sur Bâbord est idéalement placée au pied de la descente. Une configuration avec la cuisine le long du bordé bâbord est aussi au catalogue.
En version standard, l'Océanis 46.1 est prévu avec une grand-voile sur enrouleur et un foc autovireur. Certainement pas la version la plus performante… Le chantier propose ce modèle dans une version First Line avec un mât rallongé de 1 m et une surface de voilure augmentée de 28%. Un tirant long avec un lest fonte est aussi au catalogue. Sans aucun doute, la version des vrais amateurs de voiles…

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2018 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada