NOUVELLES

Une nouvelle filière de recyclage des plastiques thermorétractab

Une nouvelle filière de recyclage des plastiques thermorétractab

 Communément appelé shrink wraps, les plastiques thermorétractables constitués de polyéthylène basse densité (LPDE) sont des produits difficiles à recycler. Raison pour laquelle les enveloppes de 

protection d’hivernage des embarcations  prennent souvent le chemin de l’enfouissement, générant chaque année plusieurs milliers de tonnes de résidus.

Recyc-Québec rendra obligatoire dans le futur le recyclage du polyéthylène dans le cadre du nouveau programme appelé responsabilité élargie du producteur (REP). Les entreprises mettant des produits en marché au Québec auront la responsabilité de les récupérer au terme de leur cycle de vie. Une mesure nécessaire puisqu’il est devenu extrêmement difficile d’ouvrir de nouveaux sites d’enfouissement et que plusieurs d’entre eux devront être fermés dans un horizon de 10 à 15 ans.

Dans le cas des plastiques thermorétractables, on se demande qui du fabricant, du distributeur ou du détaillant sera responsable d’assumer la responsabilité et les obligations du recyclage.

Modix Plastiques, une entreprise basée à Lachute, est l’une des rares usines canadiennes à avoir développé un procédé industriel permettant de recycler et de réutiliser le polyéthylène thermorétractable, aussi désigné comme plastique numéro 4.

L’OBNL dédié à la promotion de l’économie circulaire, Synergie économique Laurentides, a initié un programme de collecte de polyéthylène en collaboration avec plusieurs MRC. L’initiative a permis de récupérer 6950 tonnes depuis 2019 qui ont ainsi été détournées des circuits d’incinération et d’enfouissement.

La cueillette du polyéthylène thermorétractable génère plusieurs contraintes pour les opérateurs. Il faut retirer tous les œillets et cordages, rouler les toiles et les tenir à l’abri des intempéries avant de les transporter sur le site de transformation. Le plastique numéro 4 est trié, lavé, déchiqueté, séché et chauffé à haute température pour obtenir une pâte fine que l’on fragmente au bout du processus pour produire des granulés. Les manufacturiers de plastique utiliseront un pourcentage de 10% à 15% de cette résine recyclée.

Modix Plastiques implante actuellement une nouvelle machinerie qui va lui permettre de tripler sa capacité de production. L’entreprise de Lachute souhaite développer ses affaires au Québec et au Canada en ouvrant d’autres usines de valorisation du plastique numéro 4.

Le polyéthylène est une matière première abondante, mais les coûts de transport représentent une des plus grosses difficultés à surmonter pour mettre en place une filière de récupération. Toutes les entreprises nautiques et les ports de plaisance utilisant le polyéthylène rétractable seront bientôt concernés par ces nouvelles obligations de récupération sans que l’on sache actuellement comme ces circuits de revalorisation se mettront en place dans un futur proche.

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2024 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada