NOUVELLES

Cortex, un transpondeur Classe B et la VHF réinventée

Cortex, un transpondeur Classe B et la VHF réinventée

Le fabricant d’électronique néo-zélandais Vesper Marine se spécialise depuis quelques années dans les transpondeurs AIS haut de gamme. Il frappe ici tout un coup de circuit avec un système qui réunit une radio VHF munie du dispositif ASN, un transpondeur AIS classe B de 5 Watts fonctionnant selon le nouveau protocole SOTDMA, un coupleur d’antennes, un port de monitorage pour une série de fonctions de surveillance, une interface NMEA 0183/2000 et une autre wifi, deux ports audio de 10 W et enfin une carte SIM. 

Beaucoup de muscles et de fonctionnalités dans la boîte noire appelée M1, étanche selon la norme IPX-7. H1, c’est le nom de la télécommande sans fil dotée à la fois d’un écran tactile et de touches,  six en tout plus un curseur rotatif. Le manufacturier indique une autonomie de plus de 12 h pour la télécommande dont il existe aussi une version câblée. On peut brancher jusqu’à 11 télécommandes, signe qu’on pense vendre le produit sur de grosses unités.

Commençons par le transpondeur AIS classe B à la norme SOTDMA qui signifie Self Organised Time Division Multiple Access ou accès multiple par division temporelle auto-organisée. Mais encore. Il y a beaucoup de transpondeurs qui émettent dans les zones à fort trafic maritime et ce sont les appareils de classe A des navires de plus de 300 Tx qui ont la priorité des émissions. Ils peuvent donc prendre la place du signal des classes B le cas échéant en utilisant le système SOTDMA qui monitore tous les transpondeurs en fonction et réserve un créneau horaire de diffusion à chacun. La classe B SOTDMA fonctionne de la même façon, sur une puissance moindre (5 Watts au lieu de 12,5 Watts), mais elle offre la certitude que votre signal sera bien entendu dans une zone à fort trafic. En outre, la classe B SOTDMA actualise les intervalles de transmission en fonction de la vitesse du bateau. Si vous naviguez à 25 nœuds, votre position sera retransmise toutes les 5 secondes au lieu d’un intervalle de 30 s pour les basses vitesses.

Vesper Marine a fait son nom dans les appareils AIS grâce à son système de prévention de collision. Un logiciel analyse les trajectoires et les vitesses pour analyser les situations potentiellement dangereuses et prévenir le navigateur avec une alarme. Cette information est relayée sur l’écran de la télécommande. Le système d’alarme s’applique aussi aux fonctions de surveillance de mouillage et d’homme à la mer. En cas de conflit entre les objets d’alarmes, le système définit la priorité. 

Cortex redéfinit l’utilisation de la VHF en permettant d’entrer en contact avec un correspondant au moyen d’un écran tactile. La fonctionnalité trouve toute sa raison d’être pour les communications selon le protocole ASN qui permet d’entrer en communication directement avec un correspondant mémorisé dans votre système. Au lieu de presser une série de touches sur la radio, on sélectionne directement un correspondant dans la liste apparaissant sur l’écran de la télécommande et l’appel est lancé.

La troisième patte de ce brillant système consiste à proposer un programme de monitorage et une fonction de répétiteur NMEA. La boîte noire M1 est équipée de plusieurs senseurs : tension de charge de la batterie, pompe de cale, circuit AC, pression atmosphérique. Ces données sont accessibles sur la télécommande, mais aussi sur un appareil mobile via wifi via l’appli Monitor App. On peut donc interroger les données à distance, grâce à la présence d’une carte SIM, mais deux fois par jour seulement. Un abonnement de 20 $ par mois vous préviendra par une alarme que votre bateau a quitté son mouillage ou que le voltage de vos batteries s’est effondré. À noter que la fonction VHF n’est pas opérationnelle sur un appareil mobile.

Cortex est distribué au Canada par Western Marine. On annonce un prix de 1 800 $ US pour un combiné boite noire et télécommande.

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2020 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada