NOUVELLES

Beauport 2020 menace le terrain de jeu des amateurs de voile

Beauport 2020 menace le terrain de jeu des amateurs de voile

Le port de Québec rêve d’un port de conteneurs en eau profonde et le conglomérat Hutchison Ports Holdings (HPH) basé à Hong Kong vient de lui donner une solide raison d’y croire en affichant son intention d’investir dans le Saint-Laurent. HPH est un gros joueur qui travaille avec les armateurs les plus importants. Qui dit conteneur, dit aussi lien ferroviaire et le CN a justement manifesté de l’intérêt pour le projet de terminal de conteneurs à Beauport.

Pour les responsables économiques et le gouvernement, il s’agit d’un projet porteur que l’on voudrait voir se réaliser. Un projet susceptible de mettre la ville de Québec sur la carte du transport transocéanique.

Du côté des impacts environnementaux, le tableau est moins séduisant. La construction du terminal signifie l’allongement des quais de l’estuaire de la rivière Saint-Charles sur une longueur de 610 m. Il faudra pour ce faire draguer plus de 900 000 m3de sédiments et remblayer le lit du fleuve sur une surface de 14 hectares. Tout un chantier en milieu naturel.

Selon Pêches et Océans Canada, le secteur visé constitue un site de fraie et un habitat essentiel du bar rayé, une espèce menacée qui fait l’objet d’un programme de rétablissement depuis 2011. On ne connaît pas encore les conclusions du processus d’évaluation environnementale du gouvernement fédéral. 

Pour la base nautique de la baie de Beauport, le nouveau terminal où transiterait 500 000 conteneurs chaque année a tout d’une catastrophe annoncée. Les travaux viendraient amputer une grosse portion de la plage et les nouveaux quais se trouveraient au beau milieu de l’aire navigable. Le paysage de la seule grande plage publique de la région s’en trouverait irrémédiablement altérée avec un mur de conteneurs sur toute la façade sud-est du site. Le bruit de la manutention, le camionnage et le mouvement des trains vont inévitablement dégrader de manière définitive la fonction touristique et récréative du site. 

Les citoyens opposés au projet semblent bien seul face aux forces économiques de la région qui disposent de solides appuis. Une nouvelle bataille économie contre environnement se profile. On peut consulter la page Facebook Sauvons la baie de Beauport qui publie régulièrement sur le sujet.

Photo Pierre Lahoud.

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2019 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada