NOUVELLES

La Grosse-Île échouée à Cuba

La Grosse-Île échouée à Cuba

La goélette du Saint-Laurent Grosse-Île se trouve en fâcheuse posture à Cuba depuis la fin du mois de janvier. Elle est échouée Maria la Gorda, dans la baie de Corrientes, à l’extrémité ouest de Cuba. Une panne de moteur est survenue au moment où la goélette se déplaçait pour trouver un meilleur abri dans un coup de vent de secteur nord. Le propriétaire et armateur de la goélette, Didier Épars, a jeté l’ancre dans des vents de 50 nœuds selon les informations qu’il a publiées sur Facebook. L’ancre a dérapé sur le fond corallien et la goélette s’est échouée devant la plage le 26 ou le 27 janvier. Les déferlantes ont poussé le navire à la côte. Didier et son fils Vincent ont rejoint le rivage par leurs propres moyens.
Pendant un mois, l’assureur de la goélette aurait tergiversé pour réunir les moyens nécessaires au renflouement. La seule entreprise cubaine en lice pour mener les opérations aurait réclamé 270 000 €, somme que l’assureur aurait jugé excessive.
De son côté, l’armée cubaine a assigné Didier Épars à résidence dans un hôtel de Maria la Gorda. Les autorités menaceraient le propriétaire de saisir la goélette au cas où il quitterait les lieux. Des officiers auraient tenté de prendre possession du navire qui a été pillé à plusieurs reprises depuis son échouement. Affaires Mondiales Canada serait intervenu auprès des autorités cubaines.
Les médias du Québec ont été alertés au début mars par des internautes de la fâcheuse situation de la goélette et de son propriétaire. L’influence des médias aurait stimulé l’assureur à mener des démarches.
Un estimateur serait venu évaluer la situation et un plan de renflouement serait en marche, mais il semble que des négociations seraient toujours en cours en l’assureur et l’entreprise cubaine qui prendra en charge la manœuvre. La goélette devra ensuite être remorquée dans un chantier pour sa remise en état.
La structure de la goélette serait intègre, mais la Grosse-Îlese trouve dans une situation précaire et dangereusement exposée en cas de mauvais temps. Une campagne de socio-financement a été mis sur pied par des supporteurs de la Grosse-Îleau Québec pour l’aider à assumer qui l’attendent. On peut contribuer sur le lien suivant :
www.gofundme.com/aidons-la-derniere-goelette-du-stlaurent

 



À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2019 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada