NOUVELLES

Nautisme et changements climatiques, des impacts significatifs

Nautisme et changements climatiques, des impacts significatifs

Le consortium scientifique Ouranos, spécialisé dans la climatologie régionale et l’adaptation aux changements climatiques, et la chaire en tourisme de l’UQÀM ont documenté dans une étude publiée en 2016 les effets potentiels des changements climatiques sur la pratique du nautisme dans le corridor fluvial du Saint-Laurent.
Les conclusions mettent au jour la vulnérabilité du milieu de la plaisance face aux changements physiques potentiellement probables sur une zone sensible comprise entre Cornwall et Trois-Rivières.
Sur un horizon de 50 ans, tous les scénarios de prévision anticipent une baisse des niveaux d’eau. L’indice de variabilité s’échelonne entre des valeurs peu alarmantes – une baisse de niveau de 10 cm – et des chiffres potentiellement catastrophiques avec des baisses allant jusqu’à 50 cm.
Les lacs fluviaux Saint-Louis et Saint-Pierre constituent les zones les plus exposées, ainsi que les nombreux chenaux secondaires qui se trouvent entre Montréal et la tête du lac Saint-Pierre. Ces baisses de niveau frapperaient de plein fouet plusieurs ports de plaisance qui feraient face à d’importantes restrictions dans les chenaux d’accès vers les bassins portuaires.
Sur les plans d’eau, ces baisses de niveau sont synonymes d’une augmentation des obstacles à la navigation par la présence de hauts-fonds. Autant d’obstacles qui réduiraient les aires navigables et les rendraient plus sujettes aux avaries.
Pour les gestionnaires de bassins portuaires, les difficultés potentielles sont aussi nombreuses : diminution du nombre de postes d’amarrage, difficultés d’accès aux rampes de mise à l’eau et aux pontons de service. Autant de scénarios qui vont commander des réaménagements des bassins et des investissements pour adapter les installations aux nouvelles réalités.
La variabilité accrue des épisodes de perturbations, de pluies abondantes et de mauvais temps commanderont également la mise en place de mesures pour renforcer la protection et l’intégrité des bassins portuaires.
Les impacts économiques sont donc significatifs, tout comme les restrictions à la pratique du nautisme. Une baisse importante des niveaux d’eau obligeraient les ports de plaisance à évaluer des scénarios de dragage des bassins, des mesures qui impliquent des dépenses importantes et des évaluations environnementales préalables. Une solution lourde que beaucoup de propriétaires de ports de plaisance ne seront pas en mesure d’entreprendre.
Le visage du nautisme sera donc appelé à changer dans le futur dans le corridor fluvial laurentien. Les embarcations à tirant d’eau réduit seront logiquement les mieux placées pour la pratique future du nautisme.


Pour consulter l’étude dans sa version intégrale https://www.ouranos.ca/publication-scientifique/ACA_GLSL_nautisme_VF.pdf

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2018 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada