NOUVELLES

Un bateau qui carbure aux déchets de plastique

Un bateau qui carbure aux déchets de plastique

Faire le tour du monde dans un catamaran propulsé par des déchets de plastique : c’est le défi de Plastic Odyssey, le projet d’un groupe français qui veut braquer les projecteurs sur le grave problème de la pollution des océans par le plastique.
Chaque minute, 18 tonnes de plastique gagnent les océans. Le continent de plastique qui flotte dans le Pacifique témoigne du problème. Mais comme le proverbial iceberg, le pire se cache sous la surface. Pas moins de 99 % du plastique rejeté dans les océans coule au fond ou se fragmente en microparticules, ce qui le rend impossible à récupérer. Le plastique nuit aux mammifères marins et contamine les poissons que nous mangeons, en plus de représenter une perte de ressources que Plastic Odyssey évalue à 120 milliards US par année.
Plastic Odyssey sera un catamaran de 25 m dont la construction démarrera à l’automne. Une version expérimentale de 6 m de longueur a déjà été construite. Le navire accueillera quatre marins professionnels et deux ingénieurs, en plus d’une équipe média et de quelques invités triés sur le volet.
« Le plastique a trop de valeur pour finir dans l’océan » : c’est l’argument à la base du projet Plastic Odyssey. Pour le prouver, l’équipe utilisera du plastique non recyclable comme carburant pour alimenter le navire. Lors des escales, l’équipe fera le plein de déchets de plastique. Ceux-ci seront broyés, emmagasinés dans un réservoir, puis convertis en diésel et en essence grâce à une unité de pyrolyse. Ce carburant servira ensuite à nourrir des générateurs qui alimenteront deux moteurs électriques de 100 kW chacun. Des panneaux solaires fourniront l’énergie au broyeur de plastique et aux instruments électroniques à bord.
Plastic Odyssey devrait quitter Marseille en 2020 pour un tour du monde de trois ans qui totalisera 40 000 milles nautiques (près de 75 000 km) et comptera 33 escales. Le navire gagnera l’Afrique avant de traverser vers l’Amérique du Sud, puis franchira le canal de Panamá pour atteindre le Pacifique. Il gagnera ensuite l’Asie et contournera l’Afrique pour retourner à Marseille en 2023.
Plastic Odyssey a été fondé par deux jeunes Bretons dans la vingtaine, Simon Bernard et Bob Vrignaud. Le projet est chapeauté par le ministère de la Transition écologique et solidaire de France et compte un grand nombre de partenaires technologiques et institutionnels. Un comité scientifique a aussi été formé.
Le groupe a affirmé à La Presse que le budget total de l’aventure s’élève à 11 millions d’euros (près de 17 millions de dollars canadiens). Des commanditaires fourniront le gros du total, et une campagne de sociofinancement sera lancée en septembre.

Sources: Philippe Mercure - La Presse

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2018 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada