En kiosque
ÉTÉ 2018

APERÇU

NOUVELLES

Le second catamaran Classe C de l’ETS tire ses premiers bords

Le second catamaran Classe C de l’ETS tire ses premiers bords

La seconde plateforme du catamaran de type Classe C des étudiants de l’École de technologie supérieure (ETS) de Montréal a effectué sa première navigation à l’occasion de la Foiling Week à Miami en février dernier. Ce rassemblement des mordus de la glisse a permis de tester les nouvelles coques, le système de gouverne et les réglages des dérives. Le régatier Maxime Loiselle, consultant et skipper pour le projet, a livré des commentaires extrêmement positifs quant au comportement des nouvelles coques et à la qualité de leur construction. «Les étudiants ont fait un travail incroyable. Ils sont allés chercher des ressources pour livrer une plateforme très rigide, beaucoup plus rigide que la version précédente et extrêmement bien réalisée».  Plus rigides, mais aussi plus légères de 13 kg chacune, la mise en œuvre des coques représente un succès indéniable pour l’équipe d’étudiants qui a livré la marchandise. La rigidité, voilà bien le nerf de la guerre en multicoque et cette nouvelle version s’annonce pleine de promesses. Le poids de la nouvelle plateforme assemblée de 25 pieds n’est que de 110 kg.

Ce Rafale de seconde génération présente plusieurs améliorations par rapport au modèle précédent. La plus notable réside dans le dispositif permettant de régler l’angle d’attaque et l’inclinaison des dérives courbes. Ces dérives seront bientôt remplacés par de véritables hydrofoils qui donneront l’heure juste quant au réel potentiel de vitesse du bateau et ses aptitudes au vol. L’équipe testait aussi un dispositif de gouvernail différentiel qui a pour but de faire varier l’angle des safrans indépendamment l’un de l’autre.

Les premières navigations ont été effectuées avec l’aile rigide du précédent catamaran. L’aile constitue actuellement un projet en plein développement pour l’équipe qui hésite entre une optimisation du profil présent et la mise en œuvre d’une toute nouvelle aile. La suite du projet de développement va se concentrer sur la confection des foils et l’ajout d’électronique pour tester les efforts dans la structure et mesurer les performances.

La présence de l’équipe à Miami lui a permis de valider le fonctionnement des différents systèmes et de rédiger la suite du carnet de mise au point. «Nous avons réglé plein de petits détails au début et nous avons appuyé très progressivement sur la pédale d’accélérateur» indique Maxime Loiselle. «La puissance de l’aile est vraiment incroyable» raconte encore celui qui suit régulièrement et participe à l’évolution du projet.

Le contexte particulièrement stimulant de la Sailing Week a généré beaucoup d’échanges d’informations, ainsi que des rencontres avec des navigateurs impliqués dans la dernière édition de la Coupe de l’America. Des contacts ont aussi été établis avec Steve Clark, le président de la Classe C, classe qui cherche encore un site pour accueillir la prochaine édition de la Little Cup. Rafale passera touchera l’eau à nouveau au printemps pour une seconde période de mise au point et d’optimisation sur le lac Saint-Louis.

 

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2018 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada