En kiosque
AUTOMNE 2017

APERÇU

NOUVELLES

Rivière-du-Loup, le projet de port de plaisance retardé

Rivière-du-Loup, le projet de port de plaisance retardé

On ne sait trop s’il faut se réjouir ou déplorer un nouveau délai après l’annonce d’un financement fédéral/provincial de 5,2 millions $ pour le projet de parc maritime à la pointe de Rivière-du-Loup le 11 septembre dernier. Le plan d’affaires présenté par la Corporation du Carrefour maritime de Rivière-du-Loup se base sur un budget total de 14 millions où la municipalité et les deux paliers de gouvernement se partagent les coûts à parts égales. Alors que la Ville de Rivière-du-Loup a déjà approuvé une contribution de 4,6 millions $ depuis plus d’un an, le gouvernement provincial a amputé sa participation de 2 millions $. Tout comme le gouvernement fédéral qui lui a emboité le pas. Avec un budget restreint de 4 millions, il devient impossible d’envisager le début des travaux et le projet lancé depuis plus de 10 ans se trouve à nouveau retardé, sans échéancier précis.
La Ville de Rivière-du-Loup n’a pas pour le moment l’intention de revoir le plan d’affaires et évalue la possibilité de boucler le financement en recherchant de nouveaux bailleurs de fonds. Le projet initial prévoit la construction d’un bâtiment multifonctionnel, la mise en valeur du site, la modernisation du port de plaisance ainsi que le dragage initial du bassin de plaisance. Les analystes du gouvernement provincial ont refusé de financer les coût de dragage et l’acquisition de nouveaux appontements
La Corporation du Carrefour maritime de Rivière-du-Loup avait pourtant bien fait ses devoirs en présentant un projet cohérent, financièrement équilibré, où les revenus de location permettaient d’assurer l’autonomie opérationnelle des nouvelles installations. La Corporation a également mené des études de dragage hydraulique visant à assurer la réalisation du dragage d’entretien annuel, dans le respect des nouvelles normes de Pêches et Océans dans la zone d’habitat essentiel du béluga. Le nouveau bassin de plaisance modernisé de 65 emplacements en haut libre n’a pas recueilli la faveur du gouvernement du Québec et se trouve à nouveau sur la glace jusqu’à ce que les acteurs locaux parviennent à boucler le financement.

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2017 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada