NOUVELLES

Retour au pays du rameur océanique Joseph Gagnon

Retour au pays du rameur océanique Joseph Gagnon

Saint-Jean-Port-Joli le 17 août 2017 – Le rameur québécois Joseph Gagnon (20 ans) rentre  au pays après deux mois d’absence et un périple qui a failli lui couter la vie. Il arrivera vers 16h à l’aéroport Pierre-Elliott Trudeau de Montréal par le vol TS603 de la compagnie Air Transat en provenance de Nantes. Lui et son co-équipier irlandais Brian Conville (25 ans) avaient quitté Saint-Jean-Terre-Neuve le 13 juin en vue de rallier la France sur leur embarcation océanique à rame. Des soucis de santé les avaient forcés à mettre le cap sur l’Irlande à mi-parcours afin de toucher terre plus rapidement. Puis le 21 juillet à 5 heures du matin, heure locale, coup de théâtre ! Au 38e jour de la traversée et à 300 km des côtes irlandaises, alors qu’ils sont au terme de leur périple, l’embarcation chavire. Joseph est tiré de son sommeil alors que la cabine se remplie d’eau. Il a juste le temps de prendre son air et de plonger pour sortir du bateau et rejoindre l’air libre. Les deux marins passeront dix heures d’angoisse dans l’eau et sur la coque retournée de leur embarcation sans aucun moyen de déclencher de signal de détresse. Leur balise qui s’est arrachée du bateau pendant l’accident s’active cependant au bout de 5 heures permettant de déclencher les secours. La garde côtière irlandaise et l’armée de l’air irlandaise parviennent finalement localiser les rameurs vers 15h30, heure locale. Ils sont hélitreuillés et amenés à l’hôpital de Tralee où ils ont été soignés pour un choc nerveux, une hypothermie mineure et déshydratation. Il s’agit là de la mission de sauvetage la plus éloignée jamais réalisée par la garde côtière irlandaise. Le bateau est laissé à la dérive et n’a pas pu être localisé depuis même si le rameur québécois espère retrouver son embarcation pour poursuivre ses projets. Les rameurs étaient en passe de battre quatre records mondiaux dont celui du plus jeune équipage en double à rallier l’Amérique du Nord à l’Europe d’Ouest en Est. 


Joseph Gagnon entreprendra le 5 septembre sa rentrée universitaire au département d’administration de l’Université Laval de Québec. Il mènera de front ses études ainsi que la préparation d’une nouvelle traversée de l’Atlantique à la rame qu’il compte réaliser en solitaire à l’été 2018. Il entreprendra dans le courant des prochaines semaine une recherche de commanditaires pour financer cette nouvelle aventure qui correspond à la phase deux de son projet. L’expérience de la traversée 2017 sera un atout majeur pour le succès de l’expédition 2018. Le jeune homme de Saint-Jean-Port-Joli a tiré de nombreux enseignements de cette première traversée océanique et semble plus déterminé que jamais dans la poursuite de son projet océanique. Il peut de plus compter sur le soutien moral de son mentor, Mylène Paquette, qui avait complété en solitaire la traversée de l’Atlantique Nord de Halifax à Lorient en 2013, en 129 jours. La rameuse attendra d’ailleurs son protégé à l’aéroport cet après-midi puisqu’elle compte bien le féliciter en personne pour l’exploit qu’il vient d’accomplir.

Le public est invité à suivre leur aventure ainsi que l’évolution en continue de leur parcours sur le www.josephalarame.com et sur la page Facebook « Joseph Gagnon – Atlantique à la rame ».

 

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2017 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada