En kiosque
AUTOMNE 2017

APERÇU

NOUVELLES

Nouvelle mission de fouilles sur l’épave de l’Erebus

Nouvelle mission de fouilles sur l’épave de l’Erebus

L'équipe d'archéologie subaquatique de Parcs Canada a mené sa troisième campagne de fouilles sur l’épave de l’Erebus, découverte en septembre 2014 au large de la péninsule d’Adélaïde au Nunavut. Les conditions météorologiques clémentes durant les 10 journées de la campagne ont permis de multiplier les plongées. Du 28 août au 10 septembre, à raison de plus de 5 h de plongée par jour, les archéologues ont complètement nettoyé la coque de 30 m des algues laminaires et de toute la vie marine qui l’avait colonisée depuis son naufrage vers 1848. On a désormais un meilleur aperçu de la structure et de l'intégrité de l'épave, ainsi que des dommages causés par la glace. L’équipe a balisé l’épave de multiples points et lignes de référence et dessiné un plan global du site de fouilles. Les 39 objets retrouvés sur le pont ont ainsi été précisément catalogués en fonction de leur position exacte sur le site. Cette récolte d’artefacts, relativement en bon état, corrobore l'histoire orale qui raconte que les Inuits ont rassemblé des objets sur le pont avant que le bateau ne sombre. Les archéologues ont également pu capturer des images de l’intérieur de la structure en introduisant des caméras à travers les orifices du pont.

Alors que l’équipe de 14 personnes chargée d’investiguer l’Erebus avait ses quartiers à bord du Martin Bergmann  de l’Arctic Research Foundation, une autre mission tentait de retrouver la trace du Terror plus au nord. À bord du brise-glaces Sir Wilfrid Laurier, Parcs Canada et le Service hydrographique du Canada ont procédé à des relevés à partir de vedettes équipées de sonars à multifaisceaux. Ces appareils permettent de dresser une topographie très précise du plancher océanique. La projection sur le fond de 256 faisceaux en forme d’éventail est aussi utile à l’élaboration de cartes marines qu’à la détection d’épaves. Les équipes ont quadrillé environ 500 km2 dans la zone de recherche archéologique sans trouver trace du Terror dont la localisation demeure un mystère.

Par ailleurs, le Musée maritime du Québec (MMQ) à L’Islet-sur-Mer présentera une exposition sur l’expédition de John Franklin au cours de la saison 2016, grâce à la collaboration du Musée royal de l’Ontario.  Le MMQ fait partie des dix musées canadiens qui vont s’échanger l’exposition itinérante et présenter des artefacts issus des fouilles.

 Photo Thierry Boyer/Parcs Canada

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2017 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada