En kiosque
AUTOMNE 2017

APERÇU

NOUVELLES

Diane Reid, skipper dans la Clipper Round the World

Diane Reid, skipper dans la Clipper Round the World

Pour la première fois dans l’histoire de la Clipper Round the World Yacht Race, deux femmes, l’ontarienne Diane Reid, 42 ans et l’australienne Wendy Tuck, 50 ans, ont été retenues comme skipper à l’occasion de l’édition 2015/2016 dont le départ sera donné le 31 août prochain en Angleterre.

Mise sur pied voilà maintenant 19 ans par Sir Robin Knox-Johnston, cette course autour du monde s’adresse à des équipiers amateurs encadrés par des skippers professionnels. Les douze skippers ont été choisis parmi 200 postulants après une épreuve de sélection sur l’eau. Ils auront la responsabilité d’encadrer 22 équipiers qui effectueront des rotations au cours des huit étapes de ce parcours de 40 000 milles. Ils verront donc en moyenne une cinquantaine d’équipiers différents se relayer à bord au cours des onze mois de course. Près de 40 % des plus de 600 équipiers embarqués n’ont aucune expérience de la navigation au large, mais tous passent au préalable à travers un rigoureux processus de formation. Il en coûte la bagatelle de 15 000 $ par personne pour courir une étape et 70 000 $ pour s’offrir le tour du monde. Les skippers reçoivent une rémunération d’environ 56 000 $.

«Il n’y a pas véritablement de recette pour se préparer à une course autour du monde avec un équipage d’amateurs. Les skippers doivent posséder d’excellentes qualités nautiques, mais ils doivent également avoir un profil psychologique particulier pour encadrer correctement un équipage dans des situations de stress intense. Bien sûr, c’est une course, mais le sens marin et la sécurité de l’équipage sont primordiaux» explique l’organisateur Robin Knox-Johnston.

La régate est disputée à bord de monotypes de 70 pieds spécialement conçus pour cette épreuve. Si le parcours emprunte les hautes latitudes de l’océan Indien, il évite néanmoins le passage du cap Horn en passant par le canal de Panama. Diane s’est vu confier la responsabilité du bateau canadien ClipperTelemed à bord duquel se retrouveront seize de ses compatriotes canadiens.

Initiée à la régate par sa mère dès son plus jeune âge, Diane Reid affiche une belle fiche de route. À partir de 2010, elle a passé trois ans à se préparer à la Mini Transat disputant et remportant la Bermuda Ocean Race à deux reprises. Elle a ensuite poursuivi son entraînement en France jusqu’au départ de la Mini Transat en 2013. Elle était alors la première canadienne à s’aligner au départ de cette épreuve. Deux avaries successives l’ont cependant contraint à l’abandon aux Canaries, la mort dans l’âme. Cette participation à la Clipper Round the World Yacht Race récompense une navigatrice qui s’est toujours distinguée par sa ténacité. Pour cette dixième édition de la course, Diane prend le relais d’un autre canadien, Eric Holden de Vancouver, vainqueur de l’édition 2013/2014. «Cette course combine ma passion pour la compétition et mon goût pour l’enseignement de la voile» témoigne Diane Reid. «Honnêtement, la course au large me manquait et la Clipper représente l’occasion d’un accomplissement» conclut la dynamique jeune femme.

http://clipperroundtheworld.com/

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2017 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada