• RDV
  • Festival
  • PC
  • Escale
  • fugawi
  • Société de Sauvetage
  • subaru

  • DRAPEAU
  • CONAM
  • Escale nautique you tube


    NOUVELLES

    Jeunes Marins Urbains, construction et rapprochement social

    Jeunes Marins Urbains, construction et rapprochement social

    Yves Plante est un personnage singulier de notre petite communauté nautique. Skipper au convoyage pour gagner sa vie, ex-patron de l’agence de location Voile Aventure, il tient volontiers le rôle de prophète de la voile communautaire, accessible au plus grand nombre. Personnage attachant, rêveur infatigable doué pour la communication, mais qui n’a pas peur de se cracher dans les mains, il lançait voilà quelques années le projet Cœur de Marin. Il commandait les plans d’un dériveur d’excursion au long cours de 25 pieds en contreplaqué qu’il construisait avec sa fille en 2010. «J’ai vu la passion briller dans ses yeux» se rappelle-t-il. Le projet visait à promouvoir la construction en kit d’un joli canot transportable de 25 pieds. Cœur de Marin a navigué plusieurs saisons et il tire encore des bords aujourd’hui sur le bassin de La Prairie.

    Lorsque Yves Plante s’est intéressé à la construction des bateaux en toile, il a extrapolé une coque à partir des plans de son canot de 25 pieds. Sur le site du Village au Pied-du-Courant en juillet dernier, il a réuni 36 personnes de tous les horizons pour lancer le projet Jeunes Marins Urbains. Objectif : construire en trois semaines un bateau de 25 pieds sur une charpente de bois massif recouverte de toile et lancer le tout sur le fleuve Saint-Laurent. Le bateau a fini par tirer des bords au mois de septembre grâce au soutien d’une chaîne de solidarité qui s’est formée spontanément. La ville de Montréal a fourni gratuitement le bois de cèdres abattus, tandis qu’un entrepreneur du port de Montréal a offert un conteneur modifié en atelier pour les besoins de la construction.

    Yves va relancer le projet cet été en construisant une seconde unité. La charpente sera préparée sur un terrain vacant du quartier Hochelaga. «Je veux offrir au grand public l’apprentissage du patrimoine vivant» explique-t-il. «Le bateau en toile réunit les savoirs faire des Inuits, des Amérindiens et des Européens» continue le navigateur qui rêve d’installer un atelier permanent à vocation communautaire sur l’île de Montréal. Pour changer le monde un bateau à la fois, comme il l’écrit sur son site web. Et pour stimuler le rapprochement social de toutes sortes d’individus autour de la construction navale artisanale et de la navigation à la voile.

     

    http://www.jeunesmarinsurbains.org

    À propos de L’Escale Nautique

    L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

    Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

    © 2013 Tous droits réservés • L’Escale Nautique

    Gigrafe - Graphisme • Web


    Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
    ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

    Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

    canada