En kiosque
AUTOMNE 2017

APERÇU

NOUVELLES

Florence Arthaud 1957-2015

Florence Arthaud 1957-2015

La nouvelle aura fait le tour de la planète mer en très peu de temps. À la une des médias du monde entier, l’on apprenait le 9 mars que Florence Arthaud et dix autres personnes avaient péri dans un accident d’hélicoptère en Argentine.

Les adeptes de voile, amateurs et professionnels, étaient sous le choc. Mais la renommée de celle qui a été surnommée la « petite fiancée de l’Atlantique » dépassait l’univers des navigateurs à la voile.

Au Québec, on connaissait bien Florence. Elle a « fait » la Transat Québec – Saint-Malo, remportant la deuxième place de l’édition 1992 dans la classe des multicoques. Et ici aussi, nombreux sont ceux et celles du « grand public » qui savaient  qui elle était. Volontaire et déterminée, cette navigatrice de haut niveau a marqué le monde de la voile et le monde tout court. Parmi les hauts faits d’un palmarès bien rempli, on ne peut que rappeler sa victoire de la Route du Rhum de 1990. Puis, alors qu’elle naviguait en solitaire, il y a eu cette chute en mer Méditerranée en octobre 2011, en pleine nuit; elle a pu faire un appel sur son cellulaire (étanche!) pour être récupérée quelques heures plus tard par les secouristes.

Dans un article d’Hervé Guilbaud publié le 9 mars par l’Agence France-Presse, l’auteur décrit le parcours de Florence Arthaud et cite : «J'ai eu une vie de patachon et d'aventurière»: Florence Arthaud, décédée lundi en Argentine dans un accident d'hélicoptère, était l'une des plus grandes navigatrices au monde et avait réussi à ouvrir aux femmes ce milieu réputé macho. »

Il écrit aussi : « Au fil des ans, cette navigatrice dure au mal, courageuse et extraordinairement attachante ne mâchait pas ses mots, à des années-lumière du politiquement correct. ».

Ironie du sort ou surprise que la vie nous réserve au détour, un livre autobiographique, Cette nuit, la mer est noire, doit paraître en France le 19 mars (chez Arthaud…). Voici ce qu’en a dit le Figaro : « … un bouleversant texte que Florence Arthaud a remis avant de partir en Argentine. Elle ne s'était jamais autant confiée. L'idée du livre et le titre renvoient à cette nuit du 29 octobre 2011, quand la navigatrice fêtant son anniversaire à bord de son voilier est tombée en pleine mer, sans gilet de sauvetage. » Et aussi cet extrait : «J'ai mené une existence bien remplie, un peu tumultueuse, c'est vrai. Aucun homme ne m'a comblée autant que l'océan ; c'est la mer qui me fait vibrer, l'océan m'emporte. La vie de couple ne m'a jamais fait rêver. J'aime trop ma liberté!»

On voudra la lire, la « petite fiancée », pour la saluer une dernière fois, pour se souvenir.

Henri René de Cotret

À propos de L’Escale Nautique

L’Escale Nautique est une publication indépendante qui sert le marché de la navigation de plaisance depuis 1995. Elle présente aujourd’hui le plus fort tirage payé de toutes les publications nautiques au Québec. L’Escale Nautique est distribuée à tous les membres de la Fédération de voile du Québec, ainsi qu’aux membres francophones des Escadrilles canadiennes de plaisance.

Le Guide du tourisme Nautique est un guide de navigation publié chaque année depuis 1997. Il s’agit à l’heure actuelle du guide de navigation le plus documenté des principaux plans d’eau du Québec, scrupuleusement remis à jour chaque saison.

© 2017 Tous droits réservés • L’Escale Nautique
Les textes et les photographies publiés sur ce site ne peuvent être reproduits
ou utilisés sur un quelconque support sans l’autorisation écrite de L’Escale Nautique

Réalisation: Servlinks Communication

Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par
l'entremise du ministère du Patrimoine canadien (Innovation commerciale)

canada